Project Description

Campagne d’élimination du cancer du col de l’utérus Afrique

  • Focus: Santé & Sécurité alimentaire
  • Lieu: Afrique
  • Date de début de projet: En cours. L’objectif est de financer le premier pays d’ici le quatrième trimestre 2023 (toujours en cours en 2024)
  • Club / Union : Soroptimist Club de Gulf Dubai (UAE)
  • Nombre de femmes / filles que ce projet a atteint / atteindra: Autant que possible

Fonds demandés :
€ 77,000

Objectifs du projet

Le partenariat à long terme entre les Soroptimist, représentées par la Fédération Africaine (SIAF), et le Fonds des Nations Unies Health4Life vise à contribuer à l’élimination du cancer du col de l’utérus en Afrique.

Buts du projet

Le partenariat SIAF/Health4Life collectera des fonds, sensibilisera et plaidera pour un meilleur accès à la vaccination, au dépistage régulier et au traitement précoce conformément à la stratégie d’élimination du cancer du col de l’utérus de l’OMS approuvée par les États membres en 2020. La stratégie appelle à l’implication de la société civile partenaires et l’engagement significatif avec et l’autonomisation des populations touchées. Les Soroptimist peuvent jouer un rôle important au cours des prochaines années, en tant que porte-parole des femmes sur ce problème de santé potentiellement mortel qui est le seul fardeau qu’elles doivent porter.

Les fonds collectés seront mis en commun avec d’autres contributions via le Fonds des Nations Unies Health4Life pour financer des réponses nationales durables au cancer du col de l’utérus grâce à des subventions pour une action collective, collaborative et coordonnée impliquant toutes les parties prenantes concernées, y compris les Soroptimist.

Mise à jour du projet

Dans le cadre de cette initiative sur le cancer du col de l’utérus en Afrique, le SI Gulf Dubai s’associe aujourd’hui au SI Nairobi Central Club pour créer un outil numérique de sensibilisation à la santé basé sur l’IA qui éduquera les femmes et leur donnera les moyens de se protéger et de protéger leurs filles contre le cancer du col de l’utérus dans toute l’Afrique. Notre outil – « Let’s Chat : Cervical Cancer, What’s that ? » – sera testé au Kenya au cours des prochains mois (avril – juin 2024).

Besoin auquel répond le projet

En 2020, le cancer du col de l’utérus dans le monde s’est classé au 4e rang des cancers affectant les femmes – en termes de trois indicateurs : l’incidence (604 127 nouveaux cas), le taux de mortalité (341 831 décès) et la prévalence sur 5 ans (1 495 211 femmes). En novembre 2020, 194 pays se sont engagés dans la Stratégie mondiale de l’OMS pour accélérer l’élimination du cancer du col de l’utérus afin de changer le cours de cette maladie qui tue une femme toutes les deux minutes quelque part dans le monde. La prévention est essentielle, mais en 2021, seulement 12 % des filles étaient complètement vaccinées contre le papillomavirus humain (HPV) dans le monde.

Nous sommes à l’aube d’un moment mémorable de l’histoire – les Soroptimist peuvent défendre les femmes et rallier d’autres à cette cause, ou la situation peut devenir incontrôlable. Si rien n’est fait, le nombre annuel de décès par cancer du col de l’utérus devrait augmenter à l’échelle mondiale pour atteindre 400 000 d’ici 2030 (soit une augmentation de 27 % en seulement 12 ans à partir de 2018), les pays à revenu faible et intermédiaire supportant presque tout le fardeau. Mais, si nous faisons de grands progrès et atteignons les objectifs de la stratégie mondiale d’élimination, quelque 14 millions de vies auront été sauvées d’ici 2070, 50 ans seulement après l’adoption de la stratégie mondiale.

Alors que 9 décès sur 10 surviennent aujourd’hui dans un pays à revenu faible ou intermédiaire, l’Afrique est le continent le plus durement touché. En 2018, tous les 20 pays les plus touchés par le cancer du col de l’utérus, à l’exception d’un seul, se trouvaient en Afrique.

  • Le cancer du col de l’utérus est le 2e cancer le plus fréquemment diagnostiqué en Afrique.
  • Le cancer du col de l’utérus est la 2e cause de décès par cancer en Afrique.
  • En Afrique, 321 femmes entendent chaque jour les mots « Vous avez un cancer du col de l’utérus ».
  • Chaque année en Afrique, quelque 77 000 femmes meurent inutilement à cause de cette maladie invisible.

Lorsque nous perdons une femme, c’est l’avenir de sa famille qui est menacé, ce qui aggrave le cercle vicieux de la pauvreté. Il s’agit des droits des femmes, du droit aux soins de santé et à l’accès aux stratégies de prévention et de traitement existantes et éprouvées qui peuvent les maintenir en vie. Chaque femme, partout, peut être exposée au cancer du col de l’utérus. Par conséquent, toutes les Soroptimist peuvent s’approprier ce problème féminin et unir leurs forces pour faire du cancer du col de l’utérus une chose du passé, en commençant par l’Afrique. La Fédération Africaine Soroptimist International a le potentiel de devenir un acteur clé de la société civile pour la stratégie d’élimination mondiale des Nations Unies et d’apporter un changement durable grâce au soutien des clubs.

Modalités de mise en oeuvre du projet

Une fois le financement disponible, les interventions seront conçues dans le pays par le biais d’un processus multipartite et intersectoriel dirigé par le comité national multisectoriel sur les maladies non transmissibles. Le Fonds Health4Life cherche à renforcer les capacités des pays et à valoriser l’expertise locale en partenariat avec les agences des Nations unies qui fourniront une expertise technique par l’intermédiaire des équipes de pays des Nations unies. Toutes les subventions seront soumises par l’agence des Nations unies chef de file, qui sera ensuite chargée de distribuer les fonds à tous les partenaires locaux. La première subvention nationale sera accordée en Afrique subsaharienne après un processus solide d’élaboration de la subvention soutenu par le secrétariat du fonds Health4Life des Nations unies. Toutes les subventions doivent être approuvées par le comité directeur du H4LF, composé de l’OMS, de l’UNICEF, du PNUD et des gouvernements du Kenya, de la Thaïlande et de l’Uruguay.

Le SIAF a un engagement global en tant que partenaire clé qui comprend :

  • La collecte de fonds destinés au pilier 4 du Fonds Health4Life pour l’élimination du cancer du col de l’utérus en Afrique. En plus des ressources financières que les Soroptimist apporteront, H4LF mobilisera des ressources supplémentaires pour compléter ces Fonds.
  • Lobbying pour le dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes et la vaccination des jeunes filles. Les messages de plaidoyer seraient soutenus par le Groupe d’action conjointe des Nations unies et le Secrétariat du Fonds Health4Life. Le rôle de plaidoyer peut être mis en œuvre au fur et à mesure dans les pays où le SIAF est présent.
  • Participer à l’action au niveau du pays, le cas échéant, en s’engageant avec le gouvernement et les partenaires de l’ONU pour l’élaboration et/ou la mise en œuvre de la proposition de subvention (c’est-à-dire les campagnes de sensibilisation) en veillant à la participation des femmes.

Résultats attendus

L’objectif primordial est d’atteindre les objectifs de la stratégie mondiale d’élimination dans tous les pays africains d’ici 2030:

  • 90 % des filles entièrement vaccinées avec le vaccin contre le VPH avant l’âge de 15 ans.
  • 70 % des femmes dépistées à l’aide d’un test performant avant l’âge de 35 ans et à nouveau avant l’âge de 45 ans.
  • 90 % des femmes identifiées avec une maladie du col de l’utérus reçoivent un traitement (90 % des femmes atteintes d’un pré-cancer traitées et 90 % des femmes atteintes d’un cancer invasif prises en charge).

Un comité de suivi suit la gestion de la production et de la commercialisation. À la fin de chaque cycle (production et commercialisation), une mini rencontre des membres est prévue pour échanger sur les difficultés ; éventuellement y proposer des solutions, partager les cas de succès et voir les défis à relever.

Atteindre les cibles 90-70-90 dans les pays à revenu faible et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure dans les délais prévus par les ODD signifie :

  • D’ici 2030, plus de 250 000 femmes en bonne santé resteront des membres productifs de la population active, contribuant à hauteur d’environ 28 milliards de dollars à l’économie mondiale
  • D’ici 2070, quelque 14 millions de vies auront été sauvées, 50 ans après l’accord sur la stratégie mondiale.
  • D’ici 2120, le taux d’incidence peut chuter de 97 % avec plus de 74 millions de nouveaux cas et 62 millions de décès par cancer du col de l’utérus évités au cours du siècle à venir.

Évaluation – Suivi

Le suivi et l’évaluation des projets seront effectués dans le cadre d’un cadre en cours d’élaboration avec le soutien de l’unité Données, analyses et livraison pour l’impact de l’OMS. Les outils de mise en œuvre et de M&E seront guidés par une mesure d’impact continue pour permettre un examen et une révision en temps réel de la conception du projet afin de garantir que l’impact souhaité est atteint. Les indicateurs de produits, de résultats et d’impact suivront les directives existantes de l’OMS et du système des Nations Unies et seront alignés sur les systèmes de données au niveau des pays pour garantir la faisabilité et l’efficacité. Des rapports seront établis chaque année sous la direction des ministères de la santé avec le soutien des équipes de pays des Nations Unies et du secrétariat du Fonds Health4Life. Le rapport global du fonds Health4Life sera fait deux fois par an au comité directeur du fonds et un examen complet à mi-parcours sera effectué. Des rapports seront également transmis chaque année à l’administrateur du fonds, le Bureau du fonds d’affectation spéciale multipartenaires des Nations Unies (MPTFO). Ces rapports seront fournis au SIAF une fois publiés et seront accessibles au public sur le portail MPTFO, garantissant une transparence totale.

Dans l’ensemble, les subventions du Fonds Health4Life visent à catalyser les réponses nationales et à augmenter les ressources nationales pour les MNT et la santé mentale. Son approche collaborative et coordonnée évitera les chevauchements et dirigera efficacement les fonds là où ils sont nécessaires. Les subventions dirigées par les pays seront pluriannuelles avec une stratégie de sortie intégrée pour assurer la durabilité.

Partenaires

Les clubs Soroptimist en Afrique coopéreront avec les agences des Nations Unies, par le biais de l’équipe de pays des Nations Unies, avec les entités gouvernementales (c’est-à-dire les ministères de la santé, de l’éducation, des services sociaux, etc.), d’autres ONG, des institutions universitaires et des entreprises du secteur privé concernées dans le conception et mise en œuvre des subventions aux pays.

Merci aux Clubs / Unions suivants:

  • SI Witten Ruhr, Germany (SIE)
  • SI South Africa (SIAF)
  • SI Oak Harbor (USA)
  • SI Manchester (UK)
  • SI Gulf Dubai (EAU)
  • SI Fürth, Allemagne (SIE)
  • SI Stourbridge (UK)
  • SI Solothurn, Suisse (SIE)

Merci aux Clubs et aux Unions pour leurs généreux dons ! A l’heure actuelle, le club a reçu des dons d’un montant de 8471,80€.

Partager ce Projet ! >

Nous souhaitons soutenir ce Projet
Montant total collecté 12%